La virgule

La virgule
La virgule marque une courte pause dans la lecture sans cependant que l’intonation change.

La virgule s’emploie :

-> Dans une énumération, pour séparer des mots, des groupes de mots de même nature ou des propositions juxtaposées.
Elle monte, elle descend, elle n’arrête pas de bouger !
Les lions, les girafes, les zèbres, vivent tous trois dans la savane.

-> Pour séparer des mots, des groupes de mots ou des propositions coordonnées par les conjonctions de coordination et, ou, ni lorsque celles-ci sont répétées plus de deux fois.
Il ne craint ni le vent, ni le froid, ni la neige.

Remarque :
Notons que la virgule peut aussi servir à remplacer les conjonctions et, ou, ni. La conjonction n’apparaissant alors qu’avec le dernier mot.
Vous avez le choix entre un café, un thé, une tisane ou un chocolat chaud.
L’enseignante, le proviseur et les élèves montèrent dans le bus.

-> Devant des mots, groupes de mots ou des propositions coordonnées par des conjonctions de coordination autres que et, ou, ni :
Je viendrai, mais avec un peu de retard.
Nous irons au lac, car je sais que tu aimes particulièrement cet endroit.

-> Pour mettre en relief un élément placé en tête de phrase
Au sommet de la tour de Windsor, des corbeaux ont élu domicile.
Moi, je ne croirais jamais une telle chose.
Puisque tu le souhaites, je le ferai.

Remarque :
Dans le cas des inversions de sujets, les éléments placés en tête de phrase ne sont pas séparés par une virgule.
Dans le salon attendent les invités.

-> Pour isoler les propositions participiales.
Son travail terminé, il rentra directement chez lui.

-> Pour isoler ou encadrer des mots, groupes de mots ou propositions mis en apposition et qui donnent des informations complémentaires :
L’enfant, épuisé par cette première journée d’école, s’est rapidement endormi.
Martin, le plus chanceux des hommes, a encore gagné à la loterie.
Cette chanson, que tout le monde apprécie, est pourtant très ancienne.

Remarque :
Si la proposition subordonnée relative explicative est isolée par une virgule (voir exemple ci-dessus), la subordonnée relative déterminative, elle, n’est pas séparée de son antécédent par une virgule.
L’homme qui m’a téléphoné hier est passé ce matin à mon bureau.

-> Pour encadrer ou isoler les propositions incises :
Je vais, dit le professeur, vous expliquer la formation des nuages.
Je vais vous expliquer la formation des nuages, dit le professeur.

-> Pour séparer des propositions en signifiant un déroulement chronologique, une succession d’événements :
Je l’entends, je cours vers la porte, elle ouvre et m’enlace tendrement.
Nous montions, il descendait.

-> Après le nom de lieu dans l’indication des dates
Grenoble, le 17 octobre 1973.

http://www.la-ponctuation.com/virgule.html

 

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: